Link Search Menu Expand Document

Sources

Mise en place d'un systĂšme de notes par fiches avec Dendron


Consulter les pages

https://bonnebulle.github.io/dendron/ (racine du site_projet)
https://bonnebulle.github.io/dendron/notes/README.html
(cette note_page mise en forme en html)

Consulter les sources

Projet sur Github
DerniĂšres mises-Ă -jour
( "arrivages" ou "Commits" [ jargon sur Wikipédia ] )


Dans les pages_notes les indications internes relatives au fonctionnement de Dendron, de ce site et de son architecture sont indiquées de la sorte :

Indication dédiée au site ou notes internes.


Les motivations : /// la recherche des bons moyens

Je cherchais un outil_moyen de prises de notes et de développement de ma pensée par écrit. Je voulais éviter les outils numérique d'écriture dont les interface graphiques et la mise en page est souvent trop éloignée du rendu final. Je me suis mis en recherche d'une solution de mise en forme et publication de mon travail dans un interface que je puisse augmenter.

La philosophie de cette outil sans base de donnée, en text-brut, décentralisé, est celui de l'Open Access. Une modalité de création de contenus pensés pour rester accessibles plutÎt qu'encapsulés, enfermés dans des couches logiciels.


Note technique, dépendance, production

J'ai donc fait une étude de marché (et recherches) au sujet des systÚmes_outils de prise de notes élargies. J'ai retenu Dendron comme solution open-source déjà largement employée dans la recherche universitaire {( reposant sur un éditeur de texte penser pour le code (vsCode de Microsoft cf. vsCodium) )}.

CÎté serveur, Dendron se produit avec node.js ce qui rend sa mise en ligne assez souple (mais complexifie aussi la distribution des contenus régulés par Express).


Remonter le fil de sa pensée

Par le passé j'avais déjà essayé de retranscrire mon systÚme personnel de prise de notes arborescentes (indentées par marges successives en fonction d'un éloignement du sujet central (tronc de la pensée dispersée)).

Un exemple par ici.

Mais mes années d'écriture (thérapeutique ou de recherche) se sont éparpillées entre plusieurs ordinateurs-supports. Dendron semble offrir une pseudo-centralité qui pourrait m'aider à faire le tri, à intentionaliser ces moments d'adresse variables. De lier, de mettre de cÎté sans jetter trop vite.
On retrouve {ici} cette déconcentration (ou hors-propos, doute, chemin de traversse) par ce jeu de couleurs graduelle (et encore mal assumé).

Je doute donc je suis.

Dendron : notes par branches

Comme le rappelle la page de prĂ©sentation de cet outil et projet, Dendron tire son nom de cet imaginaire vĂ©gĂ©tal : "Les dendrites (du grec ÎŽÎ­ÎœÎŽÏÎżÎœ dĂ©ndron «arbre») sont des prolongements du corps cellulaire des neurones dont elles partagent les organites", en citant ici WikipĂ©dia fr.


Dendron permet la création notes_pages sous-partimentées, sous la forme d'une arboréscence fragmentée en fiches_pages_notes. Ce systÚme d'organisation par fiches par catégories et liens prend le nom de son inventeur : Zettelkasten ($source).

Pour en savoir plus je conseille cet article en français autour de la prise de note : https://organisologie.com/prise-de-note/.

Et celui-ci (en français) :

"Il s’agit d’une pratique de la fiche Ă©rudite. adossĂ©e Ă  un systĂšme de liens internes et d’indexation par mots-clĂ©s."

dendron-vscodium-interface-tree-root.png

Auto-critique

auto-critique

Organisation des dossiers

Parents-enfants : sous-ensembles

PlacĂ©es dans des (sous-)dossiers Ă  la racine du projet_site ces notes_pages respectent cette "descendance" : un dossier parent encapsule-contient-rassemble des enfants (fichiers) sur le mĂȘme sujet). Ces enfants sont eux traĂźtĂ©s come des sous-parties ou continuitĂ© de la thĂšse : ces pages_notes dĂ©veloppent en dĂ©tail la question plus gĂ©nĂ©rale, parente, gĂ©nĂ©rale, d'ensemble.

J'ai renommé les enfants (Childrens) en "Sous parties" affichées en bas de page_notes.

Une arborĂ©scence retranscrite sous la forme d'un menu de navigation vertical et horizontal (fil d'Ariane). Cela permet Ă  l'usager ou usagĂšre de facilement se situer dans quel partie il.elle se trouve. Les pages_notes descendantes (Ă  l'intĂ©rieur du mĂȘme dossier parent), se succĂšdent selon cette logique Ă  la suite l'une de l'autre.

Les pages_notes enfants, du mĂȘme dossier parent sont mentionnĂ©es en bas de page (lien cliquable). Les liens internes entre les notes_pages produisent automatiquement des liens de rĂ©fĂ©rence entre elles (Ă©galement prĂ©sentĂ©s en pied de page).

Ce maillage devrait aider à produire et maintenir des liens verticaux, des voisinages de pensés.

Les Tags ("Ă©tiquettes") servent aussi Ă  lier les contenus se rapportant au mĂȘme sujets (les pages_notes avec un mĂȘme tag_label s'affichent en bas de page cf. backlinks).

Une prise de note qui me rapproche d'une création web, étoilée.

Construit localement, publié facilement

Dendron me permet de de mettre facilement mon travail de recherche en ligne { sur une page web construite sans #base-de-donnĂ©es externe (ce qui accĂ©lĂšre le chargement et rend l'intĂ©gralitĂ© des notes accessibles en brut (fichiers eux-mĂȘme, markdown)). Le tout est orientĂ© local, c'est Ă  dire que je garde la main sur mes fichiers qui ne sont pas Ă©ditĂ©s directement en ligne, autrement dit sur un cloud. }

Markdown, mise en page simplifiée

L'écriture de ces pages se fait sans coder, sans le superflu d'un interface de mise en forme parfois encombrant sur nos éditeurs de texte traditionnels. Une mise en page simplifiée à l'aide du langage de balisage markdown (wiki Dendron).

MĂ©tadonnĂ©es, en tĂȘte

Les fichiers en texte brut sont lisible par un simple éditeur de text. Dendron y accole des métadonnées : un identifiant unique permettant la création de liens uniques (hash), les dates de création et de mise à jour, une description, etc.

{ Ces informations-paramĂštres sont inscrits dans l'en-tĂȘte du fichier qu'on appelle frontmatter ("matiĂšre en tĂȘte") ou dans un fichier .yml distinct. }

Sauvegardes, suivi de versions avec git

Les sauvegardes de mes fichiers s'effectuent avec le systÚme de versioning Git qui offre de nombreux avantages à commencer par la description détaillée des points de sauvegarde / d'avancement du projet. Ce systÚme utilisé dans l'écriture de logiciels informatiques offre un suivi transparent sur les différentes modifications apportées (au sein des fichiers textes dont les différences sont facilement comparables)

DerniĂšres mises-Ă -jour / commit

Résumé des avantages

Ainsi je peux facilement faire demi-tour dans mon écriture ; envoyer mes données sur cette plateforme qui les produit-publie en ligne ; je garde la main sur ces données ; et l'éditeur que j'utilise correspond à mes exigences en matiÚre d'interface à la fois léger et complet (avec des outils comme une mini-map, l'ajout de liens internes, la visualisation graphique des ramifications entre les contenus, liens de retour/"Backlinks" entre les notes citées entre elles, etc).

À venir ( reste à faire )

DONE:::

  • Export md > pdf et fichier text traditionnel

    ( type .doc / .odt (bien que des extensions sur VSCode ou Codium soient en capacité d'ouvrir les markdown en .md avec un interface utilisateur du genre LibreOffice / Microsoft Office). J'ai déjà trouvé les outils nécessaires : étude de marché (et autres ressources). J'ai opté pour le momet pour une pseudo-automatisation de conversion des pages_notes en #markdown vers du html puis en pdf avec #pandoc . Une fois généré le pdf est mis dans un dossier. Il est accessible depuis le web au niveau du fil d'ariane ( ajout cÎté front-end TODO - intégrer au template généré en liquid) J'ai trouvé un juste milieu en métant les notes de bas de page #ndbp sur le cÎté droit des pdf avec la mise en page #tufte. La génération de pdf n'est pas parfaite mais suffisante pour le moment.

    TODO : Les liens entre ls pdf n'est pas clair. Les liens entre crochets indiquent la référence_dendron du fichier et non son nom / id (retenu pour le moment)

    une prise de notes sur le cÎté ( #tufte ) plutÎt qu'en scroll en bas de page. Bien repensé-étudié dans cet article.

TODO::

DONE:::

  • Correction automatique des espaces insĂ©cables devant les [ : ; ? ! () etc ] ( en js cĂŽtĂ© front-end dans un premier temps) + /// breakline br

DONE:::

Travail en cours de formation

NB: cette démarche est aussi celle d'un auto-apprentissage tant méthodologique (Zettelkasten) que technique (Github) que je maßtrise partiellement.

À ce sujet, le crĂ©ateur de Dendron dit sur son site (principes) qu'il est facile Ă  prendre en main difficile Ă  maĂźtriser ("Easy to learn, hard to master") en faisant rĂ©fĂ©rence Ă  "La loi de Bushnell ou loi de Nolan" (thĂ©orie des jeux) wikipĂ©dia (fr).


Articles de référence :

Une alternative à Word : écrire en RMarkdown https://data.hypotheses.org/1144 Par Alexandre Hobeika, le 25/02/2017 Docteur en sociologie politique de l'EHESS, CMH-ETT ( écrit avec Florent Bédécarrats )

Dennis Tenen et Grant Wythoff, «Rédaction durable avec Pandoc et Markdown» traduction par Marie-Christine Boucher, The Programming Historian en français 2 (2020), https://doi.org/10.46430/phfr0013. https://programminghistorian.org/fr/lecons/redaction-durable-avec-pandoc-et-markdown

...

Pour en savoir plus je conseille cet article en français autour de la prise de note : https://organisologie.com/prise-de-note/.

Et celui-ci (en français) : (( site de référence sur la mise en page avec pandoc / LaTeX )) https://www.arthurperret.fr/semantique-et-mise-en-forme.html au sujet de #tufte (notes manuscrites en marges de la page).

...

D'autres liens 'en vrac', sur mon log / blog, au fil de mes recherches sur cet outil ( liens_bulles #dendron )